Wednesday, March 22, 2006

Une page se tourne...mais voilà quelle page...on veut pas mais on l’ savait





Samedi, Carlos est parti... Aujourd’hui, c’est Antxon, Eneko et Lulu qui viennent de partir... je me sens avec eux comme si on se connaissait déjà… je suis si triste de les voir partir, je veux dire ils vont tellement me manquer… je veux dire, bien sûr ici vous me manquez tous énormément que ce soit la famille ou les amis (les bons on pense à vous souvent), ça je m’y attendais (vous savez après tout ce temps à quel point vous comptez pour moi, et je peux dire pour nous bien sûr, Jey n’est pas avec moi là, mais il le pense, tout le monde le sait ), mais ce à quoi je ne m’attendais pas, c’est de me lier comme ça avec ce useless Chilian (Carlos !!!!!!!!!!!) et ces vasco marricones (Eneko et Antxon, vasco = basque), sans oublier Lulu, Toto et Pilar (Argentine), Wasseem (India), Dianaaaaaaaaaaaa (Germany, Lesbian) et tous les autres, Nori (Japan), les brésiliens (Juliano, Vini et Rodrigo), Alif (Turquie), Karin, Sebastian et Nadine, Stephan et Marco !bien sûr (Germany), claire et jb, et bien sûr........bien sur Armand (paris)...
Mais Carlos, Eneko et Antxon... La vie à Grafton ne peut plus être la même, of course !…oh bien sûr je sais c’est le principe, on le sait, ici les gens ça va ça vient, ça change souvent... mais pendant ces trois semaines ( !!!!!! putain ça fait seulement trois semaines !!!!! je vous dit, j’ai l’impression d’être ici depuis un bail, j’me rends pas compte qu’on est arrivé y’a un mois seulement !!), bref pendant ces trois semaines donc, on s’est retrouvé à une période où, non seulement il n’y a eu que des gars ultra sympa, pas un chieur, et le plus important, tout le monde s’est trouvé être tellement amical, ouvert, sociable, et le plus important c’est que tout le monde, chaque jour, est heureux de rentrer à la maison et trouver quelqu’un dans la maison (ou mieux, dans le jardin) pour, autour d’une bière, raconter et partager ce qu’il a fait...J’étais heureux, quand Lulu se levait le matin ou rentrait le soir tard du boulot, et nous disait bonjour en criant HELLO ! FAMILY !...et c’est exactement ce qu’on a tous ressenti ici, juste comme une grande famille...en fait, ce qu’on a vécu (je dis « on » parce que je pense savoir que c’est ce que Jey a aussi ressenti avec ces ...je suis incapable de trouver un mot pour les qualifier, je peux pas dire « gens » ou « personnes », c’est pas suffisant, mais je peux pas dire ces « amis » parce que c’est autre chose, parce qu’on les connais peu, mais en même temps on se connaît tous très bien maintenant, mais d’une autre manière, j’me dis souvent qu’ils seraient parmi les bons si ils vivaient à Nissa...et en même temps évidemment les gars vous savez … je m’adresse aux bons là… vous savez tous qui vous êtes, vous ? vous êtes avec nous en permanence, souvent je me surprends à vivre une situation, et j’me prends à imaginer comment Fredo ou Ricou par exemple aurait réagit...vous le savez pas forcément mais vous participez à notre trip..... (ça va vous inquiétez pas c’est pas parce qu’on est retourné dans ce bar gay vendredi soir que j’me suis transformé en chochotte !!!!!! heu...d’ailleurs à ce sujet, y’a des photos que vous allez voir qui vont être un peu, comment dire, sorti du contexte ça aura sûrement pas le même effet...je vous rassure rien n’a changé en moi ....c’était comme une soirée déguisé sauf qu’on était pas déguisé, vous verrez, et d’ailleurs à ce sujet, très pratique mon biseau...
Bref, pour finir sur Grafton, on a même eu des réjouissantes surprises du style une personne qui se trouvé être très timide se sente tellement en confiance qu’elle se lâche, naturellement, sans retenue, et ça c’est, pour moi une belle preuve, et en plus d’être une belle preuve, ça se trouve être aussi une preuve significative du bien être qu’on a tous ressenti pendant ces trois semaines…que bien sûr on continue à ressentir (ne serait-ce que parce que les gens qui sont partis veulent continuer à penser à Grafton comme ça et savoir que ceux qui sont restés les honore en faisant perdurer l’esprit Grafton... Samedi, j’ai pas vu Carlos partir, je suis parti travailler donc j’ai juste pu lui faire le bisou et me brosser les dents à côté de lui, je suis parti avant lui et du coup c’était peut-être plus facile comme ça, mais là, aujourd’hui j’ai vu Lulu, Antxon et Eneko partir de Grafton en van, et putain je peux vous dire que du coup, ça, c’est moins facile, surtout quand Eneko me dit juste avant de partir pour l’île du Sud qui, quand même à l’air d’être au top,...il me dit avec son accent de basque qu’est trop bon au passage, me dit qu’il a pas envie de partir d’ici, il sait qu’il doit bouger mais ça tiraille vachement…Il est temps pour nous de bouger de Grafton...
Aujourd’hui, vous à 20000 bornes, et ici, Carlos , Eneko et Antxon qui se barre...ce serait un moment très propice pour qu’après m’être fait un machin avec Ricou dans le square, je sois aller retrouver Ju Bene et Alex au point de vue pour se faire un autre petit machin, et sur ça qu’on se retrouve pour un apéro de préchauffe chez Fredo avec Ricou Riton Nico Totak Hagnier Vince Jeff Arno cette couille molle de Campan Jey et moi et évidemment.... la p’tite Marie qu’on oublie pas et qui doit bien s’éclater avec ses surfeurs...un apéro de préchauffe qui commencerait en prison et en fait se transformerai en Maya dès 20h30 et ça pendant 8h (me dites pas que 8h c’est beaucoup pour un Maya, ça fait de 20.30 à 4h30...genre on s’l a jamais fait !), et qui se terminerai sur un Uno jusqu’au levé de Soleil...à l’ancienne quoi... Nissart per toujou !!
Saturday, Carlos left, today, Eneko, Antxon and Lulu just left one hour ago...I’m so sad to see all these peope leaving, i feel just like we already know each other for a long time and it’s really hard to think about life in Grafton without Carlos Antxon Eneko and Lulu...every morning or every evening Lulu used to enter in the house and to say hello, she was screaming HELLO! FAMILY!...it makes you feel happy and i like this...Saturday i didn’t see Carlos leaving the house, i was working, i just had time enough in the morning to give him the kiss and clean my teeth beside him, and i left before him...so, this way, it was easier for me, i couldn’t realise he was leaving...but today, i was with Eneko Antxon and Lulu, and i saw them leaving with their van...it’s so fucking difficult to realise we won’ live with Carlos Eneko Antxon and Lulu anymore...i mean i’m still happy to be here and happy for these who are travelling, but it won’t be same... Time for us to move from Grafton...
This message is shorter than in french cause the rest of what i wrote is for my friends in Nissa La Bella...


Pecanio

1 Comments:

At 12:39 AM, Anonymous Freddo said...

Pecanio the sentimental guy! I mean, j'ai presque versé ma larme de sentir si fort ton desarroi face au depart de tes compagnons d'aventure ;)
Bon, ben je vois ke t'en profite pas mal et ke tu dois pas mal parler en anglais, parske du coup t'ecris pas en francais mais tu traduis ton anglais (jveux dire, jveux dire...you know what i mean...lol)
Allez courage tu va y arriver, plus ke 11 mois ;)

 

Post a Comment

<< Home