Saturday, March 25, 2006

Armand


Mercredi dernier, au petit matin, au lendemain d’une énième cuite, Armand a décidé de partir avec Stephan l’Allemand et Nic, un autre Français, pour une semaine dans la Bay Of Islands. Il a ainsi appelé son patron, lui précisant qu’il ne pourrait se rendre au boulot ce jour-là, et qu’il en serait de même pour tous les autres jours à venir de la semaine (enfin, c’est ce qui lui semblait, mais en fait il a oublié de mentionner qu’il ne viendrait pas les autres jours…).
Il est donc parti en vacances, sachant très bien qu’il n’aura plus un rond à son retour, et en plus de ça, il compte lâcher définitivement son patron à Devonport. Armand est comme ça, Armand est excellent. De son boulot, il en avait de toutes façons ras le bol. Traiteur dans le North Shore, ça lui cassait les couilles. Là, ça faisait plusieurs jours d’affilée qu’il bossait rien que pour payer le taxi, car il n’arrivait pas à se réveiller… Pour ne pas être en retard (il commence le matin à 10h, mais faut dire Devonport ce n’est pas la porte à côté), il n’avait d’autres choix que de prendre un taxi tous les matins. Ceci dit, le taxi, ça le connaît, il a d’ailleurs trouvé une bonne combine : il s’est fait collègue avec une vieille chauffeuse de taxi Samoane énorme qui l’aime bien et lui fait des rabais sur toutes ses courses. Elle lui a dit, « Armand quand tu veux un taxi tu n’a qu’à m’appeler, où que je sois dans les vingt minutes je viens te chercher ».
Le jour de son retour de la Bay Of Islands, il a fait une mini déprime, notamment en raison du fait qu’il n’avait plus une thune et plus de job… Il s’est alors mis une sacrée race, enchaînant pack sur pack avant de se terminer avec une bouteille de vin… Je pense qu’il a trop bu ce soir là, enfin c’est ce qui m’a semblé quand je l’ai entendu dire à un nouvel Argentin à Grafton qui se tenait derrière lui, « Ah miss Young je vous cherchais ! ». Le gars forcément n’a pas compris, et – l’air très surpris – a quand même précisé qu’il n’était pas Young. Armand a explosé de rire, avant de lui dire, « ben oui, c’est sûr, Young au moins, elle est jolie ! ». Pas dit qu’Armand se soit fait un nouveau pote sur le coup. De toutes façons il s’en fout, il n’a qu’une hâte, c’est de quitter Grafton pour se poser dans un appart.
Sa déprime n’a pas duré longtemps, en fait ça s’est bien goupillé, car depuis qu’il est revenu, il a trouvé un boulot de serveur au « Petit Bouchon », un resto français en face de l’Eden Park. En revanche, son ancien patron a contacté la police, il se fait du souci pour Armand, ça fait une semaine qu’il n’a plus de nouvelles et qu’il n’arrive pas à le contacter…
Le peu d’argent qu’Armand met de côté (à savoir ce qui reste après qu’il ait claqué toutes ses thunes en taxi et dans le loyer de Young – 150$ putain c’est pas donné), ça lui sert à payer ses packs de bières, et ses bouteilles de blanc. Et une bouteille de whisky, de temps en temps. Quand il est en galère, on lui prête une bière, et vice-versa. Et ça, c’est franchement cool.
On dit que notre chambre, à Guillaume et moi, est crade et mal rangée. Ce n’est pas faux. Mais la légende dit que celle d’Armand (que personne n’a eu le droit de voir) est bien pire que la notre ! Armand ne nous contredira pas, lui qui vient de sortir l’autre jour ses poubelles d’il y a trois semaines (ceci dit, je ne préfère pas songer au nombre de jours qui se sont écoulés depuis la dernière fois où l’on a mis un peu d’ordre dans notre chambre...).
Le problème, comme je l’ai dit plus haut, c’est qu’il va bientôt partir de la résidence. Young lui tape sur les nerfs (il n’a même pas le droit de fumer dans sa chambre, et en plus elle le soupçonne de ne pas avoir payé son loyer il y a quelques semaines de cela, bien qu’il ne puisse rien prouver car il a paumé son reçu), et surtout 150$ ça fait cher pour une chambre si petite. En ce moment, donc, il visite des apparts. Enfin, il est sensé le faire. Lundi dernier, par exemple, il avait rendez-vous à 11h, mais pour cause de F1 à minuit, de bières en pleine nuit et d’un certain France-Angleterre à 4 heures du mat’, forcément il n’a pas pu se réveiller à l’heure.
Dommage qu’il s’en aille, car avec Armand, on est sûr de passer du bon temps. Il se prend facilement au jeu, que ce soit pour aller se mettre un pichet de bière au Margaritas la veille d’une journée tendue au boulot, ou bien pour aller mater un match de rugby à la télé. A la base, ce n’est pas un fan de rugby, en France il ne regardait aucun match, mais désormais, il ne rate plus un match des Canterbury Crusaders, et ce depuis qu’il a vu Richie McCaw (le troisième ligne des Crusaders et vice-capitaine des All Blacks) démonter à lui tout seul les Auckland Blues (quatre joueurs des Blues sortis sur KO suite à ses plaquages dévastateurs et deux essais marqués !). Donc ça tombe bien, quand je vais au SPE Bar voir un match, Armand me suit, bon il me chamaille sans cesse car je supporte les Blues qui font de la merde depuis le début de la saison tandis que ses Crusaders font des ravages sur tous les terrains où ils se rendent. Sinon c’est un passionné de Formule 1, comme moi, mais là non plus on n’est pas d’accords ; lui n’aime ni Alonso ni Villeneuve. Il est pour Ferrari, et d’ailleurs c’est un ami de Nicolas Todt, le fils de Jean Todt. En gros, si Schumacher ne gagne pas, c’est la cata, et quand j’ai applaudi la victoire d’Alonso lors du premier Grand Prix, j’ai bien compris qu’il n’était pas content…
Ceci dit, on ne s’est jamais fâchés avec lui, et je n’ai qu’une hâte, c’est de prendre l’apéro avec lui un des ces quatre dans le Vieux-Nice (bien qu’il soit Parisien, y a moyen de le faire descendre sur la Côte d’Azur, j’en suis sûr) !

Last Wednesday, as he was waking up after a night full of beers, Armand decided to go with Stephan the German guy & Nic, another French guy, to the Bay of Islands. So he called his boss, telling him he couldn’t go to work on that Wednesday. He forgot to tell him he would never go again to this job...
So he went on holidays, and gave up his job, knowing that he would have no money on his return... Armand’s just like this.
Anyway, he didn’t like his job in the North Shore. Too far away. Actually, he was working only to pay the taxi he had to take in the morning! Because he would drink a pack of beers every evening & couldn’t wake up in the morning, he always had to take a taxi not to be late at his work...
The few money Armand could save, after he paid Young & the taxi, it’s to buy beers & wine. And a bottle of whisky, sometimes.
Now he has returned from the Bay of Islands, he has to find a new job, otherwise he will have to reduce the quantity of beers he would drink a day.
The day he came back from the Bay Of Islands, he depressed a bit because he had no job & no money. So he drunk heaps of beers to forget, and a bottle of wine on top of that, and maybe he drunk too much on that day... I say that because I’m not sure he was sober when he said to a new Argentinian guy in Grafton, “Oh, miss Young, I was looking for you!”... the guy was very surprised, so Armand quickly added, “Oh shit I thought you were miss Young, but the difference is that miss Young’s pretty!”. He probably didn’t make a new friend on that moment, but he didn’t care because he really want to move out of Grafton. He can’t stand Young anymore, as she doesn’t want him to smoke in his room... So he's going to leave, now he's looking for a flat, and we gonna miss him a lot!!
Jey

2 Comments:

At 2:33 PM, Blogger New Zealand said...

Ouai enfin je voudrais preciser que votre chambre c est la soeur jumelle de la mienne, quant aux races, c ensemble qu'on se les mets!!!

 
At 10:54 PM, Anonymous freddo said...

Il est vraiment enorme votre Armand, faut k'un jour il pense venir prendre l'apero a Nice. Mais en fait vs pouviez pas vs tromper: Armand c'est bien le gars d'une des premiere soirée... au foie gras? j'espere ke vous allez garder contact apres son depart et ke vous retrouverez ailleurs en NZ! Et les photos sont heu... comment dire... mythiques!! lol

 

Post a Comment

<< Home