Monday, July 24, 2006

Back to Auckland on the 29th of July !


Je retourne à Auckland le 29 juillet ! A l’origine, je comptais remonter à Auckland vers le 20 août (pour rejoindre mes parents qui vont arriver à Auckland et avec lesquels je vais voyager pendant deux bonnes semaines), mais une opportunité s’est présentée à moi, précipitant de la sorte mon départ : c’est énorme, j’ai trouvé un couple de Français qui cherchaient quelqu’un pour garder leur maison et arroser leurs plantes au mois d’août, pendant qu’ils seraient en France pour leurs vacances ! Comme ça, je sais le faire, et ben j’me suis porté volontaire. C’est beau jeu : pas de loyer à payer pendant tout un mois ! Une autre Française était également sur le coup ; je vais ainsi partager la maison avec cette Elodie que je ne connais absolument pas.
J’ai donc décidé de mettre un terme à mon séjour à Christchurch… Ici, l’hiver est rude, l’argent part vite et j’en chiais pour trouver du boulot. Les agences d’intérim m’ont toutes cassé les couilles, tandis que j’avais perdu toute motivation pour bosser depuis que les apéros s’enchainaient à une allure effrénée…
J’ai senti qu’il me fallait un nouveau départ, j’ai senti qu’il me fallait briser cette spirale infernale où alcool, malnutrition et fatigue me ruinaient la santé… Un terme pour résumer le temps passé à Christchurch : « extrême ». Alcool, bouffe, et matage de culs : on a tout fait à l’extrême ! On a bu jusqu’à se faire disjoncter le cerveau, on a bouffé jusqu’à se faire exploser la panse, et on a maté les nanas locales jusqu’à se déchirer les yeux (pas moyen de faire quoique ce soit, étant donné qu’on était la plupart du temps complètement en vrac…). J’ai besoin d’un mode de vie plus sain, mais cela ne veut pas dire que c’est avec joie que je m’apprête à quitter Christchurch…
Les deux mois et quelques que j’ai passés ici font partie des plus intenses et des plus mémorables de ma vie… Les amis que je me suis fait ici vont terriblement me manquer… Je n’oublierai jamais les moments absurdes, marrants et fous passés avec Armand, Guillaume le Savoyard (pour mes potes niçois qui me lisent, sachez que ce Guillaume-là est un peu l’équivalent d’un Havnié, à savoir une version savoyarde de notre Messin – ou plutôt Rémois – préféré), Dan le fantastique facteur british, ou encore Mia, l’adorable et néanmoins délirante Canadienne…
Je vais avoir du mal à réaliser que bientôt vont s’arrêter pour moi les buffets à volonté avec Armand et Guillaume, les préchauffes énormissimes à la maison avec Dan & mes autres colocs, sans oublier bien entendu les apéros caravane, dores et déjà légendaires pour quiconque a eu la chance d’y participer…
Peut-être qu’un jour je retournerai à Christchurch, mais ce ne sera plus jamais pareil… A l’inverse d’Auckland ou Wellington, Christchurch est une ville que j’ai aimée principalement (uniquement ?) en raison des personnes que j’ai connues sur place…
Je pars peut-être trop tôt. Je pars certainement à contre-cœur. C’est en quelque sorte un auto-sabotage. Mais je sais que j’ai raison de partir, car, comme je l’ai déj dit plus haut, j’ai besoin d’un nouveau départ… Et puis, d’autres aventures m’attendent ! J’ai la chance de pouvoir travailler & voyager dans le plus beau pays du monde à mes yeux, je n’ai donc pas le droit de me plaindre ! Et puis, il me reste encore quelques jours à passer ici, et je compte bien en profiter à fond !
I return to Auckland on the 29th of July! It’s great, I found a couple of French people who were looking for someone to keep their house and arrose their plants while they would be in France for holidays, during the month of August! Because keeping a house is one of my skills, I made myself a volunteer for that task! Haha it’s huge, I won’t have to pay for a rent during a whole month!
So I decided to end up my stay in Christchurch. Winter’s tough overthere and I was struggling to find a job... Temporary agencies couldn’t find me work regularly, while I lost my motivation to work since we had to many parties and too much alcohol in our blood...
I felt like I needed a brand new fresh start, I felt like I had to break the downward spiral I was in... One word to sum up my life in Christchurch: “extreme”. Alcohol, eating: we’ve done that in an extreme way! We’ve been drinking to the point our brain would disconnect & we’ve been eating until our stomach would explode!
So I felt like I really needed a healthier lifestyle. Nevertheless, that doesn’t mean I’m satisfied to leave Christchurch... The two months or so I spent in this city are among the most intense & the craziest I’ve ever had in my life... I will terribly miss the friends I had in Christchurch... I’ll never forget those awesome & funny moments I’ve had with Armand, Guillaume from Savoy, Dan & Mia...
I can hardly imagine life without the ‘all you can eat’ lunch with Guillaume & Armand, the early drinking at home with Dan & my other flatmates, the fantastic caravan parties...
Maybe I’ll come back to Christchurch one day, but it won’t be the same... Unlike Auckland or Wellington, Christchurch’s a city that I’ve liked mainly because of the people I met overthere...
I leave maybe too soon. I’ll be sad for sure when I’ll be in the plane. From a point of view, I’m sort of doing my own sabotage... But I know I had to leave... And, most of all, new adventures are waiting for me! I have the chance to work & travel in the most beautiful country on earth, so I can’t complain! On top of that, I still have a week to spend there, and I’m ready to make the most of it!
Jey

2 Comments:

At 9:56 AM, Anonymous Char said...

where in akl are u staying? What suburb

 
At 1:02 AM, Anonymous Anonymous said...

Hi! Just want to say what a nice site. Bye, see you soon.
»

 

Post a Comment

<< Home