Wednesday, March 08, 2006

Au boulot ! Got a job !

Dimanche soir, aux alentours de minuit, j’ai trouvé un boulot… Eh oui ! Dimanche soir, à minuit…
Dimanche soir, donc, je me brossais les dents en même temps que Toto, l’Argentin qui part bientôt. Il m’a demandé ce que j’allais faire le lendemain. Je lui ai répondu que j’allais chercher un boulot. Il m’a demandé si bosser dans la restauration, ça m’intéresserait. J’ai dit « oui, pourquoi pas ». Il m’a demandé si j’étais disponible lundi. J’ai dit « oui, pourquoi pas ». Il m’a dit, envoie un texto à ce numéro. J’ai répliqué « ça va pas, t’es fou, c’est dimanche et c’est minuit ». Il m’a répondu « ce numéro là c’est Gisela, c’est la manager et elle me doit une faveur, t’inquiète pas elle te prendra ». J’ai envoyé un texto en disant « salut, j’suis un ami de Toto, et je cherche du boulot ». Elle a répondu dans la minute qui suivait, « très bien, tu commences demain matin, demande à Toto pour les détails ».
Donc voilà comment ça se passe avec les Kiwis, ou plutôt avec les Argentins…
Toto m’avait prévenu que beaucoup d’Argentins travaillaient à cet endroit là, mais ce qu’il m’avait caché, c’est que quasiment TOUS les employés étaient argentins ! Toutefois, il n’y a pas que des Argentins. En cuisine, il y a un Fidjien, une Maorie et un Kiwi totalement con. Et sinon, il y a une poignée de Chiliens et une Colombienne.
Même le big boss, un Kiwi lui, s’adresse à moi en espagnol. En gros, ils communiquent quasiment tous en espagnol… D’ailleurs, moi, je n’ai pas le droit au talkie-walkie. Pour l’utiliser, il faut savoir parler espagnol. C’est complètement con car talkie-walkie ou pas, de toutes façons, tous les ordres me sont donnés en espagnol. Et je ne parle pas un mot d’espagnol… Je sais seulement dire « hiro dé puta » (je ne sais pas vraiment comment ça s’écrit, mais je le prononce remarquablement), mais je ne suis pas sûr que cela soit très utile dans un cadre professionnel…
Heureusement, je peux compter sur le soutien de Toto, que je ne remercierais jamais assez pour l’aide qu’il m’a apportée, et de Pilar (pas la copine de Toto, mais l'autre Pilar) qui bosse là elle aussi.
Donc, en quoi consiste mon boulot ? En tout, et n’importe quoi. En fait, je suis au Auckland Showground, comme son nom l’indique c’est un immense terrain où sont régulièrement organisés des shows, des expositions, des festivals, etc. Donc à l’intérieur de cet espace, et tout autour des salles d’exposition, il y a tout un tas de coffee shops, de camions à hot dogs et hamburgers, des fast food, mais également des grandes salles de conférence, des salles de spectacle… Et ce sont les Argentins qui ont pris en main tout ce truc là. C’est sympa, ils me font tourner dans les differents trucs qu'ils gerent ; je n’ai pas le temps de m’ennuyer. Avant-hier midi, je vendais des paninis, des cakes à la carotte et des cheese cakes, l’aprèm je participais à la mise en place et à la décoration de la salle prévue pour la gigantesque réception qui devait avoir lieu dans la soirée, et pendant la soirée, j’apportais des beaux plats de sushis aux invités. Hier, je servais des Butter chicken et des nachos aux clients d’un autre resto de l’enceinte. Aujourd'hui, ls n'ont pas besoin de moi ; je vais voir si je peux trouver quelque chose de mieux. Mais c’est vraiment sympa, et en plus j’apprends à parler espagnol.
Par contre, dans la mesure ou le centre-ville d’Auckland est bourré d’Asiatiques, et qu'au boulot il n'y a que des Argentins, je ne sais plus très bien si je suis a Auckland, à Séoul ou à Buenos Aires. Ou ailleurs ? Je vous assure, ici, parfois, j'ai vraiment l'impression d'etre sur une autre planete !
I'll translate that in english as soon as I can ! But thanks Toto for the job !
Jey

1 Comments:

At 1:28 PM, Anonymous Char said...

U guys are gonna get kicked out if u keep breaking stuff! Hey can u send me the email address of ur contact at 42 below i want to talk to her about an assignment im doing for uni.

Cheers boys! U better behave this weekend

 

Post a Comment

<< Home